La préparation des soupes de poissons: un savoir-faire, des principes et du bon sens.

Les soupes de la mer traditionnelles

C’est exclusivement à partir de la pêche locale, celle débarquée notamment au Guilvinec, que La Compagnie Bretonne, élabore ses soupes.
Les recettes sont préparées en petites quantités et les ingrédients sont mis en oeuvre par étape : la préparation mijote de longs moments à chaque stade de la recette, les ingrédients doivent donner toute leur saveur. Il faut de la chair de poisson pour la consistance mais il est indispensable d’y mettre têtes et arêtes pour obtenir un bon fumet et donner saveur et caractère à la soupe.
D’une fabrication à l’autre, les mêmes espèces de poissons sont utilisées, de façon à ce que vous retrouviez, de manière constante, la saveur que vous connaissez et appréciez. Sel et épices sont dosés prudemment, dans nos soupes c’est la saveur des poissons et des crustacés que nous mettons en valeur, elle ne doit pas être étouffée. Les soupes sont parfaitement filtrées, vous ne retrouverez aucune arête, la texture est souple et veloutée.

Nos différentes recettes de conserves de soupes

La Compagnie bretonne propose une gamme de quatre soupes où se mêle tradition et caractère. Notre soupe de poissons est consistante, on y retrouve le bon goût des poissons de nos côtes atlantiques : congre, lotte et cabillaud. Dans la soupe de poissons aux algues, on sent les fibres des poissons et la texture douce et fondante de l’algue Wakamé, le suprême de langoustines met en avant toute la saveur de la langoustine bretonne.La bisque de homard est une recette qui révèle toute la personnalité de ce crustacé mythique.

La soupe de poissons traditionnelle (2 formats au choix : 404g ou 808g) :
Une soupe épaisse et veloutée, on y retrouve le bon goût des poissons de nos côtes atlantiques. Vous pouvez l’accompagner de croûtons aillés , de rouille et de gruyère râpé.

La soupe de poissons aux algues :
Dans cette recette, on sent les fibres du poisson et la texture douce et fondante des morceaux d’algues, une alliance naturelle entre deux saveurs marines et donc un mariage réussi.

La bisque de homard :
Découvrez ici une recette de caractère à la texture veloutée, préparée à partir de homards entiers. Dégustez-la telle quelle ou alors avec un filet de crème fraîche et des croûtons nature.

Le suprême de langoustines :
Réalisé à partir de langoustines entières, le suprême est une préparation fine et délicate, dans laquelle on retrouve toute la saveur de la langoustine bretonne. Dégustez- là le plus simplement possible, un filet de crème fraîche tout au plus.

La Rouille :
Une tradition du sud de la France que de nombreux amateurs de nos soupes de poissons nous ont réclamée. Une sauce relevée à mélanger à la soupe de poissons traditionnelle quand vous la réchauffez. Si vous ne l’utilisez pas entièrement, reconditionnez-la dans des bacs à glaçons avant de la congeler, il vous sera ainsi facile de la doser à votre convenance.

Les croûtons Bio à l’ail :
Nous avons sélectionné ces croûtons dans l’une des dernières biscotteries artisanales de France. Ils sont élaborés à partir de matières premières issues de l’agriculture biologique. Grillés et délicatement aillé, ils accompagnent merveilleusement notre soupe de poisson.

D’où vient l’expression « Etre trempé comme une soupe » ?

Pour comprendre cette expression il faut se replonger dans l’histoire de la soupe.
La soupe était à l’origine la tranche de pain que l’on arrosait de bouillon. Au XIVe siècle ce terme désigne le bouillon épaissi par du pain, des légumes, de la viande ou du poisson. Puis le « potage » a pris le dessus en étant considéré comme un terme plus noble.
Ainsi « être trempé comme une soupe » signifie être complètement mouillé, le plus couramment par la pluie, « dégouliner » à l’image d’une « mouillette » de pain trempée dans le bouillon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *